Cargando.. por favor espere...

Saint Gaëtan

San Cayetano

Saint Gaëtan, descendant de la noble famille de Thiène, fils de Gaspard de Thiène et de Marie Porto, est né à Vicenza ( en Italie ), présumablement au mois d’octobre 1480. Il obtint un doctorat en Droit Canonique et en Droit Civil, à l’Université de Padoue. Peu de temps après, ayant reçu la tonsure ( en 1504 ) par laquelle il faisait partie du clergé, il fut transféré à Rome ( en 1507 ) pour faire partie de la Curie Romaine, sous le pontificat du Pape Jules II. Au service de ce Pape, il remplit l’office d’écrivain des lettres apostoliques, avec la fonction de Protonotaire Apostolique.

S’adjoignant à l’Oratoire du Divin Amour à Rome ( en 1515 ), il exerça en diverses villes italiennes des activités similaires à celles que ladite confrérie déployait. Le 30 septembre 1516, il fut ordonné prêtre. Dans ce cadre, nous le voyons se consacrer à la prière, à l’étude des Saintes Écritures et au soin des malades, spécialement ceux que l’on nommait « incurables « . La fondation de l’Hôpital des Incurables de Venise fut le fruit de cette dernière activité exercée par Gaëtan de Thiène, auprès de nobles femmes de Venise, Marie Malpier et Marine Grimani, en 1522. Le saint vénitien réalisa aussi un apostolat de même nature à l’Hôpital de la Miséricorde à Vicenza, en lui donnant la forme d’un hôpital pour incurables, ainsi qu’à l’Hôpital de Saint Jacques d’Auguste, à Rome.

S’engageant à réformer les coutumes des ecclésiastiques, il s’efforça de restaurer dans l’église de son temps le mode de vie des Apôtres. Dans cette entreprise, il rencontra Jean-Pierre Carafa, évêque de Chieti et membre de l’Oratoire romain du Divin Amour. Le résultat de cette rencontre fut la fondation de l’Ordre des Prêtres Réguliers Théatins, le 14 septembre 1524.

De nature doux et sociable, doué d’éclairantes vertus sacerdotales, il promut la splendeur du culte divin et la participation fréquente des sacrements. La vénération de Gaëtan pour la naissance de notre Seigneur Jésus-Christ et sa Passion nous fascine, et plus particulièrement la façon dont celle-ci s’est conjuguée avec la dévotion à la Vierge Marie. C’est pour cette raison que certaines icônographies représentent Saint Gaëtan recevant l’Enfant Jésus dans ses bras, comme le ferait Marie. Cette façon de recréer la figure de Gaëtan trouve son fondement dans le récit qu’il a fait à soeur Laure Mignani, au sujet d’une expérience mystique dans la Basilique Sainte Marie Majeure, à Rome, au moment de Noël 1517.

Disposé à ne pas avoir ni une monnaie pour payer sa sépulture, il se consacra pleinement à une vie pauvre, au service des plus nécessiteux et confiant en la Divine Providence. Sa vie ainsi comblée par la sainteté et le dévouement, il mourut à Naples le 7 août 1547. Sa dépouille mortelle repose dans la crypte de la Basilique Saint Paul le Grand, à Naples. Il fut béatifié par le Pape Urbain VIII, le 8 octobre 1629, et le Pape Clément X le proclama Saint, le 12 avril 1671. Sa fête liturgique se célèbre le 7 août.